Hex Mask UI Icons Arrow Down Arrow Left Arrow Right Arrow Up Brackets Calendar Checkmark Chevron Down Chevron Left Chevron Right Chevron Up Clock Close Connect Copy crown download Ellipsis External URL Favorite (off) Favorite (on) Fullscreen Help Home Info Live Minus Mobile Menu Mobile Overflow Paginate Dot (filled) Paginate Dot (empty) Pin Placeholder Icon Play Video Circle Play Video Plus Search Team No-Team-Logo_Fallback_003 Ticket Trophy User Input Video Video Play Icon World X Game Mode Icons Hero Icons Map Icons Platform Icons Social Icons Mobile Discord Facebook Instagram Reddit Twitch Twitter VK Youtube Weibo WeChat Workshop Icons WorkshopControl WorkshopShare WorkshopInfinite

Les coulisses de Chasseur de primes

Les coulisses de Chasseur de primes

Appel à tous les hors-la-loi, aux parias et aux pires canailles : la chasse aux primes est ouverte ! Un tout nouveau mode de l’Arcade fait son entrée dans Overwatch à l’occasion du Nouvel an lunaire, mais il ne sera pas limité à cet évènement. Chassez des têtes, gagnez des points, et grimpez dans le classement en montrant à vos adversaires qu’il n’y a pas plus féroce que vous. Qui obtiendra la victoire finale et occupera le sommet de la chaîne alimentaire ?

Le concepteur de jeu senior Michael Liaw, l’un des architectes du chaos meurtrier qu’est le nouveau mode de jeu Chasseur de primes, nous parle expérimentation, collaboration, et points à accumuler en enchaînant les éliminations.


Michael Liaw, concepteur de jeu au sein de l’équipe environnement, a commencé sa carrière vidéoludique dans l’assurance qualité, où il était chargé de repérer les bugs à corriger par les développeurs. À présent, il passe ses journées à créer et peaufiner la foule d’ennemis que les joueurs affronteront dans Overwatch 2.

« J’ai étudié la programmation à la fac et j’espérais pouvoir travailler dans les jeux, mais je ne savais pas vraiment comment m’y prendre, relate-t-il. Après ma première année d’études, j’ai postulé au service assurance qualité de BioWare, et j’ai décroché un entretien. Je suis arrivé à cet entretien très nerveux, avec mon plus beau costard, et je me suis retrouvé face à une bande de développeurs hyper détendus, qui voulaient juste savoir si j’étais doué pour résoudre les problèmes et si je m’intègrerais bien à la boîte. Il s’est avéré que oui. J’ai travaillé sur l’AQ de quelques titres, avant de passer au poste de concepteur de jeu. »

Quand un ami l’a informé d’une possibilité d’embauche sur Overwatch, Michael, fan de longue date qui avait un beau nombre d’heures au compteur sur différents jeux Blizzard, a rejoint l’équipe et ne l’a pas regretté. « Plus j’en apprenais sur les gens qui travaillent ici, sur comment est la vie chez Blizzard, et sur l’humilité de tout le monde, plus j’avais hâte de les rejoindre. »

Chasseur de primes est le premier choc sur lequel Michael Liaw ait travaillé, et son intégration apporte de la nouveauté dans Overwatch : un combat à mort en chacun pour soi déchaîné, dans lequel les joueurs peuvent obtenir des primes en pourchassant une cible. Au premier abord, la tâche était intimidante, mais il a trouvé son rythme grâce à l’aide de ses collègues. « Je n’avais jamais vraiment conçu de mode de jeu comme ça, rappelle Michael. J’avais passé la majeure partie de ma carrière à travailler sur la conception des ennemis et l’intelligence artificielle, alors on s’éloignait de ma zone de confort. Mais c’est ce qu’il y a de formidable quand on travaille avec cette équipe : tout le monde vous encourage quand vous voulez essayer de nouvelles choses et vous aide à parvenir à vos fins. »


 

Premières primes

Chasseur de primes trouve son origine dans l’évènement Nouvel an lunaire, où le mode Capture du drapeau est chaque année très attendu par les joueurs. « Ce mode était en fait, au départ, une version chacun pour soi de Capture du drapeau », se souvient Michael Heiberg, l’un des responsables de la conception d’Overwatch et la personne à l’origine du projet Chasseur de primes. « J’adore nos modes Capture du drapeau, en particulier la version Éclair, mais je me demandais si l’on pouvait créer une variante intéressante et sympa pour les joueurs qui recherchent une expérience plus détendue en solo. Nous avons donc testé une version où la cible portait un drapeau, l’objectif pour les chasseurs étant de la tuer pour s’en emparer.  Après quelques essais, nous avons laissé tomber le drapeau, parce que ça donnait l’impression aux joueurs qu’ils devaient l’apporter quelque part. »

Ensuite, Michael Heiberg a passé les rênes à Michael Liaw. L’équipe a commencé à faire davantage de tentatives, jusqu’à créer un prototype grossier de ce qui allait devenir le mode Chasseur de primes. S’il s’agissait au départ d’un mode chacun pour soi à huit joueurs modifié, les joueurs étaient désormais capables de voir la cible (sans drapeau) à travers les murs, ce qui permettait aux chasseurs de la traquer pour l’abattre. « C’était très amusant et particulièrement chaotique, sourit Michael Liaw. Mais en tant que cible, on ne survivait jamais bien longtemps. Nous avons décidé de continuer à travailler dessus et à réfléchir à la façon d’incorporer le thème des chasseurs de primes dans le mode de jeu proprement dit. »

Il a envisagé un certain nombre de concepts pendant la suite du développement : comment les joueurs allaient-ils obtenir leurs primes ? Que gagneraient-ils en éliminant une cible ? La prime de la cible devait-elle augmenter au fil du temps, afin de rendre plus intéressant le fait de la traquer dans l’ombre avant de lui sauter dessus ? Alors que ce chaos meurtrier était passionnant dès le début pour les chasseurs, être leur proie l’était nettement moins.

Michael Liaw a donc réfléchi à la façon dont les joueurs seraient récompensés en devenant la cible. Le moment devait avoir de l’impact, par exemple en donnant à la nouvelle proie une chance de se défendre contre la meute de prédateurs soudain lancée à ses trousses.

« Jeff Kaplan a eu l’idée de remplir leur jauge d’ulti. Je me suis dit : “Tiens, ça pourrait être marrant, je me demande ce que ça donne en tant que joueur ?”, se souvient Michael Liaw. Il s’avère que c’est vraiment sympa d’avoir une ulti garantie. »

Lors des tests, le moment où les joueurs obtenaient leur ulti en devenant la cible représentait toujours, se rappelle-t-il, « un vrai bonheur. » L’équipe a adoré évaluer chaque partie en s’efforçant de déterminer quelle méta allait émerger et comment la contrer. Au fur et à mesure des progrès, devenir la cible a perdu de son côté « choix paniqué entre combat et fuite » pour tenir davantage du défi passionnant. « J’adore particulièrement les effets sonores qu’on a quand on devient la cible et qu’on réussit des élims en tant que cible, précise Michael Liaw. Ça apporte une grande satisfaction, et ça donne envie d’enchaîner les éliminations, et les visuels qui accompagnent le tout donnent vraiment une impression de puissance. Une mêlée générale a lieu quand tout le monde se bat pour devenir la nouvelle cible et cherche des moyens plus ou moins absurdes de tirer le meilleur parti possible d’une ulti gratuite. »

Un chasseur sachant chasser

Maintenant que la conception est terminée et le mode de jeu prêt pour la fête du Nouvel an lunaire 2021 et pour la suite, Michael Liaw a hâte que les joueurs découvrent par eux-mêmes l’anarchie de Chasseur de primes et les nouvelles expériences que ce mode propose. « C’est un combat à mort en chacun pour soi, mais avec un objectif identique pour tous, résume-t-il. Il offre un but, ainsi qu’une façon simple de trouver d’autres joueurs à affronter. De plus, les chances de remonter lorsque l’on est en bas du classement sont assez élevées. Les joueurs obtiennent trois fois plus de points quand ils tuent la cible, ou quand ils réussissent des éliminations en étant la cible. Ça, plus le fait d’avoir une ulti chargée dès que l’on devient la cible, et il suffit d’une belle série d’éliminations pour revenir dans la course. »

Se lancer dans un nouveau choc et devoir immédiatement s’adapter à des règles et limitations inédites peut être intimidant. Heureusement, Michael Liaw a quelques astuces pour les joueurs qui cherchent à réussir la fameuse série d’éliminations.

Premièrement : vous obtenez des points en éliminant d’autres joueurs, même s’ils ne sont pas la cible. « Il peut être utile d’essayer de tuer les joueurs qui traquent la cible, explique-t-il. Cela ne rapporte pas énormément de points, mais il y a des chances qu’ils ne fassent pas attention à vous et que vous puissiez les tuer facilement. La cible est visible à travers les murs. Si vous voulez vous battre, avancez dans sa direction et vous rencontrerez sans doute quelqu’un d’autre en chemin. »

Deuxièmement : faites bon usage des avantages que vous obtenez en devenant la cible. Dès que vous assénez le coup de grâce à la cible, vous récupérez 100 % de vos points de vie, ainsi qu’une charge d’ulti gratuite. « Il peut être intéressant d’essayer d’éliminer la cible. Si vous y arrivez, vous aurez le potentiel de réaliser d’autres éliminations ou de sortir de la mêlée. »

Une fois ces leçons bien en tête, les joueurs pourront, Michael Liaw l’espère, se lancer dans la première d’une longue série de parties de Chasseur de primes et se perdre dans le chaos de ce nouveau choc.


Dès maintenant et jusqu’au 25 février, foncez dans le tas et fêtez le retour du Nouvel an lunaire dans Overwatch avec des objets ornementaux festifs, des récompenses hebdomadaires et un nouveau choc : Chasseur de primes !

0 commentaires