Hex Mask UI Icons Arrow Down Arrow Left Arrow Right Arrow Up Brackets Calendar Checkmark Chevron Down Chevron Left Chevron Right Chevron Up Clock Close Connect Copy crown download Ellipsis External URL Favorite (off) Favorite (on) Fullscreen Help Home Info Live Minus Mobile Menu Mobile Overflow Paginate Dot (filled) Paginate Dot (empty) Pin Placeholder Icon Play Video Circle Play Video Plus Search Team No-Team-Logo_Fallback_003 Ticket Trophy User Input Video Video Play Icon World X Game Mode Icons Hero Icons Map Icons Platform Icons Exclusive on Battle.net Social Icons Mobile Discord Facebook Instagram Reddit Twitch Twitter VK Youtube Weibo WeChat Workshop Icons WorkshopControl WorkshopShare WorkshopInfinite

Faits d’hiver : les coulisses du tout nouveau choc hivernal

Faits d’hiver : les coulisses du tout nouveau choc hivernal

Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de se réfugier derrière ses coéquipiers lors de combats rapprochés. Enfin, sauf s’il s’agit de Chopper, mais c’est une autre histoire. Alors sortez vos pulseurs, choisissez le plus chaud de vos modèles, et préparez-vous à vous les geler : Congélimination, le tout nouveau choc hivernal, est arrivé ! Dans ce mode de jeu, personne ne meurt ! À la place, les joueurs sont pris au piège de blocs de glace que leurs coéquipiers peuvent faire fondre (s’ils ne décident pas de s’en servir de protection pour tenter de réussir le tir à la tête parfait). Il s’agit de la version « développeurs » du loup glacé, un mode de la Forge très populaire en Arcade.

Et nous le devons à Trey Spisak, concepteur des niveaux associé, dont l’éclair de génie à l’occasion du game jam annuel de l’équipe (qui a également vu naître la Forge) a mené à la création de ce nouveau mode de jeu rafraîchissant.

Laissez-le vous expliquer à quoi ressemble son travail au sein de l’équipe d’Overwatch et ce qu’implique la création des chocs évènementiels.


Commençons par parler un peu de vous. Comment avez-vous commencé à travailler dans l’industrie du jeu vidéo et êtes-vous arrivé chez Blizzard ?

J’étais un grand fan de World of Warcraft et il se trouve que je connaissais deux ou trois personnes qui travaillaient à l’Assurance qualité à l’époque et qui adoraient leur boulot. J’avais très envie de me lancer dans le développement de jeux vidéo, alors j’ai fini par postuler et j’ai été pris ! J’ai participé aux tests de plusieurs de nos titres, dont World of Warcraft: Wrath of the Lich King, WoW: Cataclysm, WoW: Mists of Pandaria, Diablo III, StarCraft II: Wings of Liberty, et bien sûr Overwatch ! Je me suis mis à étudier la conception de niveaux et la programmation sur mon temps libre, puis j’ai posé ma candidature pour rejoindre l’équipe d’Overwatch dès que j’en ai eu l’occasion. La suite, vous la connaissez !

Quel est votre rôle au sein de l’équipe et sur quels projets avez-vous travaillé concernant Overwatch ?

Je suis concepteur des niveaux associé, ce qui veut dire que je m’occupe de façonner des niveaux fantastiques dans lesquels nos héros pourront s’affronter. Cela dit, j’adore prendre part à tous les aspects de la conception, et je ne manque presque jamais l’opportunité de travailler sur de nouvelles choses quand elle se présente. J’ai travaillé sur de nombreuses cartes JcJ (joueur contre joueur) et JcE (joueur contre environnement) pour Overwatch 2, mais mes dernières contributions à Overwatch concernent l’ajout de l’ascenseur sur Hollywood et Usine Volskaya, ainsi donc que le mode Congélimination.on.

 Quels sont vos outils de travail ?

J’utilise principalement notre éditeur interne, TED. C’est l’abréviation de Tank Editor, le nom de notre moteur, même si nous lui avons donné le surnom affectueux de Theodore. Je passe le plus clair de mon temps sur notre éditeur de niveaux et notre système de programmation graphique, Statescript. Je me sers aussi d’Adobe Illustrator quand je travaille sur des éléments en 2D.

  Comment se déroule la conception d’un choc ?

Ce choc est l’évolution d’un mode de jeu que j’avais créé lors du Harvest Fest, un évènement annuel qui rassemble toute l’équipe. Chaque année, juste avant les vacances de Thanksgiving, chacun peut s’il le souhaite travailler sur un projet qui selon lui pourrait rendre Overwatch plus amusant encore. En principe, on présente notre idée puis on recrute une petite équipe de développeurs aux spécialités différentes des nôtres. Comme je n’avais que deux jours et demi, j’ai décidé de créer une variante d’un mode de jeu existant. modes.

Ce choc est l’évolution d’un mode de jeu que j’avais créé lors du Harvest Fest, un évènement annuel qui rassemble toute l’équipe. Chaque année, juste avant les vacances de Thanksgiving, chacun peut s’il le souhaite travailler sur un projet qui selon lui pourrait rendre Overwatch plus amusant encore. En principe, on présente notre idée puis on recrute une petite équipe de développeurs aux spécialités différentes des nôtres. Comme je n’avais que deux jours et demi, j’ai décidé de créer une variante d’un mode de jeu existant.

  Quel est le plus grand défi que vous avez dû relever lors de la conception de ce choc inédit ? Quel aspect du processus avez-vous préféré ?

L’un des plus grands défis concernait certaines fonctionnalités ou capacités de héros qui ne marchaient pas correctement puisque techniquement, les joueurs ne « meurent » pas en Congélimination (à l’exception des éliminations environnementales). À la place, ils sont congelés en ne conservant qu’un point de vie. Par exemple, la Résurrection d’Ange ne servait plus à rien, puisqu’il n’y avait plus personne à ressusciter sur le champ de bataille. Il a donc fallu se demander comment la rendre utile dans ce mode-là. Pour résoudre ce problème, je lui ai finalement permis d’utiliser sa capacité sur les cibles gelées. J’ai appliqué la même solution à Ange gardien, dont elle peut toujours se servir pour foncer sur ses coéquipiers pris au piège.

Ce que je préfère dans la création d’un nouveau choc, c’est le fait de le voir prendre forme et s’améliorer de semaine en semaine grâce aux contributions des différentes équipes impliquées. Et puis, c’était ma première contribution d’importance au jeu, alors j’ai vraiment adoré porter la casquette de concepteur principal.

 Y a-t-il des moments qui se sont avérés particulièrement amusants lors du développement ?

Tout à fait. Alors qu’on résolvait un problème qui empêchait le méca de D.Va de descendre sous la barre des 1 PV, on a remarqué qu’à chaque fois qu’on essayait de la tuer, son bloc de glace et elle se mettaient à voler à travers la carte ! C’était en fait un problème de programmation : comme le bloc de glace et D.Va se disputaient le même emplacement, leurs capsules de collision se repoussaient mutuellement, d’où ce déplacement imprévu.

 Selon vous, qu’est-ce qui plaira le plus aux joueurs dans ce choc ?

J’espère vraiment qu’ils apprécieront le fait de toujours avoir la capacité de se ressaisir à chaque manche. Et puis franchement, c’est le seul mode de jeu qui vous permette d’utiliser vos coéquipiers eux-mêmes comme abris ! Ah, au fait : n’oubliez pas de taguer leur bloc de glace !


La Féerie hivernale d’Overwatch est de retour ! Célébrez la plus merveilleuse des saisons en profitant avec vos amis de Congélimination. Et c’est toute une hotte d’objets ornementaux accompagnés de récompenses hebdomadaires qui vous attendent jusqu’au 5 janvier !
0 commentaires