Hex Mask UI Icons Arrow Down Arrow Left Arrow Right Arrow Up Brackets Calendar Checkmark Chevron Down Chevron Left Chevron Right Chevron Up Clock Close Connect Copy crown Ellipsis External URL Favorite (off) Favorite (on) Help Home Info Live Mobile Menu Mobile Overflow Paginate Dot (filled) Paginate Dot (empty) Pin Placeholder Icon Play Video Circle Play Video Plus Search Team No-Team-Logo_Fallback_003 Ticket Trophy User Input Video Video Play Icon World X Game Mode Icons Hero Icons Map Icons Platform Icons Social Icons Mobile Discord Facebook Instagram Reddit Twitch Twitter Youtube Weibo WeChat Workshop Icons WorkshopControl WorkshopShare WorkshopInfinite

La Griffe impliquée dans l’attaque du complexe d’Helix

InterviewBlog-AltlasNewsHeader_OW_JP.pngNouveaux détails sur l’intrusion

HelixLogo-Square_OW.jpg

NUMBANI — Trois mois après les premiers rapports de l’incident survenu dans le complexe ultra-sécurisé d’Helix Security International, de nouveaux détails viennent étayer nos théories. Peu d’informations ont filtré sur les évènements et Helix n’a communiqué presque aucune nouvelle de sa base, connue pour héberger les prisonniers les plus dangereux du monde. Toutefois, les troubles survenus dernièrement à Numbani ont permis de confirmer que l’attaque avait bien été organisée par la Griffe afin d’exfiltrer un homme : Akande Ogundimu, plus connu sous le nom de Doomfist.

Aux premières heures du matin, un aéronef non identifié s’est approché du complexe. D’après les premiers rapports de sécurité basés sur les signaux radar, celui-ci ne contenait aucun passager. Le vaisseau a ainsi pu passer les systèmes de défense de la base sans incident, ce qui pourrait indiquer que la Griffe a des agents au sein même d’Helix. Sur les enregistrements des caméras de surveillance, une silhouette sombre émerge de l’aéronef avant de fondre sur les agents de sécurité d’Helix pour faire plus d’une douzaine de victimes. Les autopsies ont révélé des blessures et une dégénérescence cellulaire qui rappellent d’autres incidents impliquant un mercenaire surnommé Faucheur, ce qui confirme la piste d’une attaque de la Griffe.

Les représentants d’Helix refusent d’indiquer si d’autres détenus se sont échappés ou si des objets ont été dérobés, mais nos sources signalent qu’il est probable que d’autres évasions aient eu lieu en plus de celle d’Ogundimu.

Airport_OW_2.jpg

Helix a perdu la trace d’Ogundimu après son départ du complexe, jusqu’à ce que celui-ci resurgisse à Numbani, où il s’en est pris aux nouveaux robots de défense OR15 du Terminal international Adawe, qu’il a détruits facilement avant de reprendre possession du Doomfist.

Helix, qui est devenu un acteur majeur dans la sécurité mondiale ces dernières années, voit aujourd’hui son efficacité et sa méthodologie remises en question. Après cette série d’incidents critiques, dont une intrusion dans un complexe similaire top-secret en Égypte, les opposants à la privatisation de la sécurité, initiée après le démantèlement d’Overwatch, sont effarés d’apprendre qu’Helix a sollicité et obtenu de nouvelles subventions de la part de l’ONU pour faire face à ces nouvelles menaces.

Chargement des commentaires...

Une erreur est survenue lors du chargement des commentaires.