Hex Mask UI Icons Arrow Down Arrow Left Arrow Right Arrow Up Brackets Calendar Checkmark Chevron Down Chevron Left Chevron Right Chevron Up Clock Close Connect Copy crown Ellipsis External URL Favorite (off) Favorite (on) Help Home Info Live Mobile Menu Mobile Overflow Paginate Dot (filled) Paginate Dot (empty) Pin Placeholder Icon Play Video Circle Play Video Plus Search Team No-Team-Logo_Fallback_003 Ticket Trophy User Input Video Video Play Icon World X Game Mode Icons Hero Icons Map Icons Platform Icons Social Icons Mobile Discord Facebook Instagram Reddit Twitch Twitter Youtube Weibo WeChat Workshop Icons WorkshopControl WorkshopShare WorkshopInfinite

Phase de poules de Sydney : aperçu officiel

Phase de poules de Sydney : aperçu officiel

La semaine dernière, la France et la Chine ont triomphé à Shanghai, en Chine, décrochant ainsi les deux premières places des éliminatoires de la coupe du monde d’Overwatch, qui se dérouleront à la BlizzCon. Et du 20 au 22 juillet, ce sera au tour des groupes C et D monter sur scène à Sydney, en Australie, pour un week-end qui promet d’être explosif !

Dans le groupe C, l’Australie, qui accueille le tournoi, sera rejointe par l’Italie, le Portugal et la Suède.

La Suède aligne une équipe impressionnante, avec quatre membres de Misfits, un joueur de Team EnVyUs, ainsi qu’un ancien de Movistar Riders. Arrivée sur la troisième marche du podium en 2016 et qualifiée pour cette coupe du monde après avoir obtenu la 4e place du classement (basé sur le niveau moyen des meilleurs joueurs), la Suède fait figure de monstre sacré dans cette phase de poules et représente un adversaire redoutable pour tous ses concurrents. Ce week-end nous dira si les joueurs ont eu le temps de développer une synergie, mais si une équipe en est capable, c’est bien la Suède !

Déjà sûre de sa cohésion, l’équipe d’Australie réunit tous les joueurs de Blank Esports. Après avoir dominé la scène compétitive d’Australie/Nouvelle-Zélande, les membres de Blank Esports se sont tournés vers le championnat d’Overwatch du Pacifique, terminant la première saison avec une deuxième place honorable, juste derrière les Flash Wolves de Taipei. Une compétition acharnée les attend dans le groupe C, mais les supporters locaux encourageront leurs outsiders jusqu’au bout, pour le meilleur ou pour le pire.

Ne sous-estimez pas l’équipe du Portugal : deux de ses membres sont des anciens de K1ck Esports. Nuno « kiler4fun » Ferreira s’est déjà taillé une solide réputation dans le milieu des FPS en Europe et deux joueurs proviennent de Laser Kittenz, qui s’est qualifiée pour la première saison des Overwatch Contenders en Europe. Tout comme la Suède, le Portugal devra développer une solide synergie entre des joueurs issus de plusieurs équipes pour espérer accéder à la BlizzCon.

La quatrième équipe du groupe C est l’Italie. La moitié de ses joueurs provient d’UB Team, qui a été éliminée le mois dernier lors des qualifications ouvertes de la saison zéro des Overwatch Contenders d’Europe. Si ces performances peuvent paraître décevantes à première vue, il faut toutefois noter qu’UB n’a perdu que face à des équipes qui se sont ensuite qualifiées pour la phase de poules réservée à 16 escouades sur les 750 en lice. L’Italie n’a pas encore révélé son véritable potentiel, mais les spectateurs verront ce dont l’équipe est capable en Australie.

OWWC2017-SydneyGroupStage-NADates_OW_Social_JP.png

Le groupe D, qui accompagne le groupe C à Sydney, réunit la Finlande, le Japon, l’Espagne et le Vietnam.

L’équipe finlandaise s’est qualifiée en cinquième place pour la coupe du monde d’Overwatch 2017, juste derrière la Suède. Le comité national n’a choisi que des joueurs issus de Rest In Pyjamas pour représenter la Finlande, à l’exception de Timo « Taimou » Kettunen d’EnVyUs, qui occupera le rôle de DPS. Rest In Pyjamas est arrivée en cinquième place pendant la saison zéro des Overwatch Contenders d’Europe ; l’équipe finlandaise est donc assez redoutable, même sans compter Taimou, champion de l’Overwatch APEX. Sur le papier, la Finlande est donnée favorite du groupe D.

Au sein de l’équipe japonaise, les rôles de DPS et de soutien sont assurés par des membres d’USG Iridata, qui domine régulièrement la scène compétitive locale. Deux joueurs proviennent de Libalent Supreme, qui s’est récemment qualifiée pour la saison 2 du championnat d’Overwatch du Pacifique. Le Japon a envoyé ses meilleurs atouts et il sera très intéressant de les voir se mesurer au reste du monde.

Comme la Finlande, l’Espagne a recruté chez EnVyUs, sélectionnant Jonathan « HarryHook » Tejedor Rua, qui fait sa seconde apparition en tant que membre de l’équipe espagnole. L’année dernière, son escouade faisait partie des huit finalistes de la BlizzCon et l’Espagne entend bien réussir le même exploit, ou mieux, en 2017 !

Enfin, l’équipe du Vietnam réunit tous les joueurs de CyzoneVN. Plus tôt ce mois-ci, l’escouade a remporté la première place du tournoi Overwatch d’Asie du Sud-Est face à quelques-unes des meilleures équipes locales. Comme leurs homologues australiens, les joueurs du Vietnam ont l’habitude de jouer ensemble et sont sans l’ombre d’un doute impatients de confronter leurs stratégies aux talentueuses équipes des autres régions.

PLUS D’INFO

Réunissez vos amis et retrouvez-nous du 20 au 22 juillet pour voir quelles seront les deux équipes qui se qualifieront pour les éliminatoires !

Chargement des commentaires...

Une erreur est survenue lors du chargement des commentaires.