Hex Mask UI Icons Arrow Down Arrow Left Arrow Right Arrow Up Brackets Calendar Checkmark Chevron Down Chevron Left Chevron Right Chevron Up Clock Close Connect Copy crown Ellipsis External URL Favorite (off) Favorite (on) Help Home Info Live Mobile Menu Mobile Overflow Paginate Dot (filled) Paginate Dot (empty) Pin Placeholder Icon Play Video Circle Play Video Plus Search Team No-Team-Logo_Fallback_003 Ticket Trophy User Input Video Video Play Icon World X Game Mode Icons Hero Icons Map Icons Platform Icons Social Icons Mobile Discord Facebook Instagram Reddit Twitch Twitter Youtube Weibo WeChat Workshop Icons WorkshopControl WorkshopShare WorkshopInfinite

LE PDG DE LUMERICO SE RETIRE

LumericoBlog-AltlasNewsHeader_OW_JP.png

DORADO, MEXIQUE — Guillermo Portero, président de LumeriCo, a annoncé aujourd’hui qu'il renonçait temporairement à sa fonction après les récentes révélations du collectif de hackers Sombra, les manifestations sans précédent et les importants troubles civils qui ont agité la ville hier. Parmi les conséquences les plus visibles de ces incidents, on retiendra sans doute le graffiti pro-Sombra, largement reproduit et diffusé à travers le monde.

Si son avenir à long terme au sein de LumeriCo reste incertain, des sources internes à l’entreprise affirment que la carrière du célèbre PDG touche à sa fin. Pour autant, ces mêmes sources soulignent qu’il n’a pas encore officiellement démissionné et n’a pas non plus été relevé de toutes ses fonctions, d’autant plus que le leader charismatique bénéficie encore d’un certain soutien au sein de sa société.

Post-HackBlog_OW_Embed_JP_700x350.jpg

Reste à savoir si cette décision apaisera l’opinion publique, très remontée contre LumeriCo ces dernières semaines. Portero, quant à lui, a renouvelé ses espoirs de se voir entièrement disculpé par les autorités une fois que celles-ci auront examiné la conduite de sa société, au terme d’une enquête de longue haleine sur le piratage qui a entraîné la publication d’e-mails compromettants.

Enfin, l’information est peut-être passée inaperçue dans le flot de l’actualité, mais une seconde intrusion dans les systèmes de LumeriCo s’est produite, ce qui pourrait indiquer, selon les experts en sécurité, que les vastes infrastructures réseau de l’entreprise sont toujours vulnérables. Des intrusions similaires ont été signalées dans le monde entier, la dernière en date ayant touché l’usine Volskaya, première force de sécurité anti-omniaque de Russie.

Chargement des commentaires...

Une erreur est survenue lors du chargement des commentaires.