Hex Mask UI Icons Arrow Down Arrow Left Arrow Right Arrow Up Brackets Calendar Checkmark Chevron Down Chevron Left Chevron Right Chevron Up Clock Close Connect Copy crown download Ellipsis External URL Favorite (off) Favorite (on) Fullscreen Help Home Info Live Minus Mobile Menu Mobile Overflow Paginate Dot (filled) Paginate Dot (empty) Pin Placeholder Icon Play Video Circle Play Video Plus Search Team No-Team-Logo_Fallback_003 Ticket Trophy User Input Video Video Play Icon World X Game Mode Icons Hero Icons Map Icons Platform Icons Social Icons Mobile Discord Facebook Instagram Reddit Twitch Twitter VK Youtube Weibo WeChat Workshop Icons WorkshopControl WorkshopShare WorkshopInfinite

Zarya

  • Canon à particules
  • Écran de particules
  • Écran généré
  • Orbe à gravitons

Zarya

Rôle

Tank

Difficulté

Avec ses robustes écrans convertissant les dégâts subis en énergie pour son énorme canon à particules, Zarya représente un atout de choix pour tenir les premières lignes du champ de bataille.


Les touches par défaut sur PC indiquées ci-dessous peuvent être configurées en jeu.

Armes

Canon à particules
Tir Principal

Canon à particules

Arme projetant un rayon linéaire à courte portée.

Tir Secondaire

Canon à particules

Lanceur de grenades à énergie.

Capacités

Écran de particules

Écran de particules

Crée un écran absorbant les dégâts autour de vous.

Écran généré

Écran généré

Crée un écran absorbant les dégâts autour d’un allié.

Orbe à gravitons

Orbe à gravitons

Vous créez un puits de gravité qui attire les ennemis.

Énergie

Énergie

Les dégâts bloqués par les écrans augmentent les dégâts de Canon à particules.

Biographie

  • Zarya, Âge : 28 ans
  • Profession : soldat
  • Base d’opération : front de Krasnoïarsk, Russie
  • Affiliation : forces de défense russes

« C’est l’union qui fait la force. »

Aleksandra Zaryanova est l’une des femmes les plus vigoureuses au monde, une athlète reconnue qui a sacrifié sa gloire personnelle pour protéger sa famille, ses amis et sa patrie en temps de guerre.

Aleksandra est née dans un village isolé de Sibérie, en première ligne de la crise des Omniums qui débuta il y a une trentaine d’années. Même si l’armée russe parvint à vaincre les robots et à neutraliser l’omnium sibérien, la région fut dévastée par le conflit. Aleksandra, qui n’était alors qu’une enfant, grandit au sein de la destruction de l’après-guerre et fit le serment d’acquérir la force nécessaire pour aider les siens à se remettre.

Devenue une haltérophile et une bodybuildeuse accomplie, Aleksandra fut repérée par le programme olympique national comme une star potentielle. Au prix d’un entraînement draconien, elle gravit tous les échelons en représentant son pays, et l’on s’attendait à la voir surpasser tous les records en vigueur lors des prochains championnats du monde.

Mais à la veille du tournoi, l’omnium sibérien sortit de sa longue hibernation pour orchestrer une attaque et son village se trouva à nouveau au cœur de la guerre. Aleksandra abandonna immédiatement la compétition pour rentrer chez elle et s’enrôler dans les forces de défense locales, sacrifiant la vie de gloire et de fortune qui l’attendait.

Elle est désormais sous les drapeaux : un symbole pour certains, une camarade de combat pour d’autres. Mais de son propre aveu, elle a enfin la chance de mettre sa prodigieuse force physique au service de ceux qu’elle aime.